vendredi 19 mars 2021

C'est le printemps même en Iran

 Naw-Rúz 178

 

Aux amis de Dieu en terre sacrée d’Iran

Au seuil de la nouvelle année et de la fête du Naw-Rúz, nous nous souvenons de vous dans ce lieu lumineux et sacré et nous nous rappelons comment, dès le début de l’apparition du Soleil de Vérité, avec amour et certitude, et avec une constance et une fermeté inépuisables, vous avez brillé comme des étoiles dans le firmament de l’Iran, et comment, face à l’oppression et à l’injustice, vous avez agi avec tant de sincérité et de patience que vous êtes devenus une source de fierté et de gloire pour l’ensemble des fidèles et un exemple pour tous les peuples du monde. Même au milieu de la crise sanitaire actuelle – avec les nombreux défis qu’elle a créés pour les moyens de subsistance et les problèmes sociaux qu’elle a provoqués, entraînant le monde et ses peuples dans des épreuves et des afflictions nombreuses – et bien que la persécution et la discrimination dirigées contre votre communauté n’aient pas faibli au cours de l’année écoulée et ne vous aient pas laissé un instant de répit, vous avez continué à servir, n’avez jamais cessé vos efforts pour le bien de l’humanité et êtes restés une flamme d’espoir et une source d’amour et d’amitié pour tous. Quelle chance vous avez d’avoir ajouté une nouvelle page dorée à l’illustre histoire de votre communauté et d’avoir gagné le bon plaisir de Dieu.


La fête du Riḍván coïncide cette année avec la fin du Plan quinquennal et la conclusion de la période de vingt-cinq ans au cours de laquelle le monde bahá’í a été appelé à grandement progresser dans la portée de ses activités et de ses ressources humaines. En réponse à l’appel à cette entreprise spirituelle, les adeptes de Bahá’u’lláh se sont levés d’une manière déterminée sans précédent, de sorte que, malgré les fluctuations naturelles et inévitables, leurs efforts ont finalement abouti à d’innombrables avancées, à une profonde transformation et à l’émergence de nouvelles capacités ; ils ont propulsé la communauté bahá’íe vers une nouvelle étape. Décrire la nature des victoires et des réalisations de la communauté du Plus-Grand-Nom à travers le monde au cours de cette période historique dépasse le cadre de la présente épître, et nous y reviendrons bientôt. Cependant, le point central de nos pensées est le dévouement de la communauté des vaillants disciples de la Beauté- Ancienne dans sa patrie sacrée, disciples qui, au cours de cette même période et inspirés par le cadre d’action du monde bahá’í, ont également transformé d’une manière importante leur communauté et qui, malgré d’innombrables limitations et des conditions défavorables, ont une fois de plus rempli les exigences de la fidélité. En dépit d’innombrables difficultés et problèmes, dont chacun pourrait réduire une montagne en un tas de poussière, ils ont levé la bannière de la fermeté et de la constance, se sont lancés dans l’arène de la servitude et ont construit de nouvelles capacités pour servir le monde de l’humanité. La culture d’apprentissage née de l’action, de la réflexion et de la consultation est devenu l’axe de leurs efforts. Systématiquement et sérieusement, la jeune génération a fait l’objet d’une attention particulière de la part de la communauté. Les enfants ont appris les vertus et la spiritualité, et les jeunes ont développé des attributs spirituels et moraux ainsi que le désir de servir. Les jeunes, grâce à l’acquisition d’une profonde appréciation de leur mission spirituelle et d’une large vision des implications des enseignements divins pour cette nouvelle ère, se sont précipités dans les domaines de service et ont atteint leur place légitime à l’avant-garde d’une communauté dynamique et déterminée. L’unité et la solidarité de tous les membres de la communauté ont été renforcées par la force palpitante de l’Alliance et du Testament, et la coopération et le soutien mutuel ont atteint un niveau élevé. Grâce à une réflexion approfondie sur les Écrits, à l’attention portée aux conseils et à l’adhésion au principe fondamental de la consultation, les points de vue se sont harmonisés, les différents efforts de la communauté sont devenus cohérents et les divers travaux des croyants sur la voie du service ont porté des fruits abondants. La culture d’ouverture de la communauté s’est considérablement renforcée et a conduit à un niveau de participation, plus élevé que jamais auparavant, des croyants aux discours constructifs de leur société. Les précieuses leçons acquises par ces amis bien-aimés au cours d’un siècle entier d’efforts déterminés sur la voie de la construction d’une communauté dynamique ont été partagées avec une grande sincérité et de manière désintéressée avec les autres. À la suite des efforts déployés pour appliquer les enseignements de Bahá’u’lláh en cette ère radieuse en vue de réaliser l’égalité des femmes et des hommes, la justice sociale, l’éradication des extrêmes de richesse et de pauvreté, l’unité entre les différentes ethnies, l’autonomisation des jeunes générations et le raffinement du caractère, l’expérience ainsi acquise a été offerte aux personnes intéressées sans aucune prétention à la perfection ou à la supériorité. Et les amis, dans la mesure du possible, se sont impliqués dans la consultation et la collaboration avec leurs concitoyens afin de s’attaquer à divers maux sociaux. En somme, cette transformation significative est digne d’une profonde admiration et représente une base solide et sûre pour les efforts futurs.


Dieu soit loué, les confirmations certaines de l’Assemblée céleste ont été accordées et des développements qui, à un moment donné, pouvaient à peine être imaginés, se sont produits. Le soutien large et étendu aux droits des bahá’ís d’Iran fourni par les gouvernements et les organisations internationales au nom des peuples du monde, soutien qui s’est constamment exprimé au cours des dernières décennies et qui a maintenant atteint un tel niveau que les responsables de deux gouvernements ont indépendamment appelé à la reconnaissance de la Foi en Iran, au cours de la même période, progressivement et de différentes manières, est également de plus en plus partagé par le noble peuple de ce pays et devient plus évident jour après jour. Les voiles ont été enlevés des yeux, et grâce aux efforts d’érudits et d’autres personnes, et à l’aide des nouveaux modes de communication, des informations correctes et précises sont devenues plus largement disponibles qu’à n’importe quelle autre époque. Et dans les esprits et les pensées de nombreuses âmes éclairées et sans préjugés, la vérité de cette précieuse Cause a remplacé les calomnies sans fondement répandues par les fanatiques. La rectitude de conduite de la communauté, établie depuis longtemps, a acquis une nouvelle reconnaissance, votre honnêteté et votre sincérité ont étonné le monde, et votre totale innocence, vos intentions pures et vos nobles idéaux ont été confirmés et prouvés aux yeux d’innombrables âmes. Comme en témoigne la Plume suprême :  « La douceur absolue donne de nombreux résultats et porte de nombreux fruits. » Appréciez donc cette générosité et regardez l’avenir avec les yeux de l’espoir.


Chers amis, dans le message que nous avons adressé aux bahá’ís du monde entier le jour de l’Alliance, nous avons annoncé la bonne nouvelle du lancement d’un plan de neuf ans qui commencera après la conclusion du plan d’un an, et nous avons évoqué l’importance de l’année à venir. Vous le savez, cette année est marquée par la commémoration du centenaire de l’Ascension de ‘Abdu’l-Bahá, l’Astre de l’Alliance, le parfait exemple pour le peuple de Bahá. L’héritage spirituel légué par cet Être incomparable et éminent, dont les paroles ont transformé les cœurs et dont les manières ont magnétisé les âmes, appartient, bien sûr, à toute l’humanité, mais il revêt une signification et des implications particulières pour le peuple iranien. Bien que ‘Abdu’l-Bahá soit parti en exil encore enfant en compagnie de son éminent Père, il n’oublia jamais sa patrie sacrée et tant aimée. Tout au long de sa vie, même au cours de ses voyages dans le monde occidental, il ne cessa de penser à ses compatriotes et à parler d’eux, afin que, grâce aux enseignements de Dieu pour ce nouveau jour et à la promotion des qualités dignes de notre époque, les relations essentielles de la société dans ce pays puissent être transformées, la justice et l’équité se manifester, la puissance de l’intellect briller, l’apprentissage et l’éducation devenir l’axe principal de toutes les affaires et, grâce à la transformation fondamentale des mœurs, toutes sortes de progrès et d’avancées être possibles et mener finalement à l’exaltation de l’Iran. C’est pourquoi, en exposant les enseignements divins et en encourageant l’application des idées qu’ils contiennent afin de remédier aux problèmes et aux déficiences de la société, il s’est adressé au peuple de ce pays en général, et aux bahá’ís en particulier, les conseillant et les incitant à se sacrifier au service de cette terre sacrée, et les assurant à plusieurs reprises et avec insistance du brillant avenir de l’Iran.


Dans l’une de ses Tablettes bénies, ‘Abdu’l-Bahá déclare : « L’avenir de l’Iran est d’une grandeur, d’une majesté et d’une gloire extrêmes, car c’est la terre natale de la Beauté bénie. Toutes les nations de la terre se tourneront vers l’Iran et le tiendront en grande estime. Soyez certains qu’il fera de tels progrès qu’il éblouira les yeux des puissants et des savants du monde entier. » Et ailleurs, il écrit : « Cette maison de douleurs deviendra un jour un jardin de roses ; ne soyez pas affligés ! Exercez le plus grand effort et la plus grande sincérité au service de l’Iran et de son peuple, et ne vous désolez plus. »


Nous saluons chacun d’entre vous en ce jour béni et, au seuil de Celui qui est le Désir du monde, nous prions ardemment et du fond du cœur, pour votre santé et votre bien-être, pour votre liberté et votre prospérité, et pour que des confirmations illimitées descendent sur vous et tous vos compatriotes.

[signé : La Maison Universelle de Justice]


Traduction provisoire d’après la traduction officielle en anglais

 

mercredi 24 juillet 2019

De la réalité spirituelle

Quelle perte profonde subit celui qui passe ses jours en totale ignorance de lui-même.
Bahá'u'lláh



Une sélection de textes de Bahá'u'lláh, du Báb, de ‘Abdu'l-Bahá, de Shoghi Effendi et de la Maison universelle de justice.



Les extraits sont tirés des différents ouvrages publiés par les éditions bahá'íes. Les extraits dont la référence est en anglais sont des traductions personnelles et provisoires.

Contactez : pierre.spierckel@orange.fr


mardi 26 mars 2019

Prier…

Une nouvelle compilation du Centre mondial en traduction provisoire.


contact : pierre.spierckel@orange.fr

oublié l'univers !

Oups ! j'ai oublié de vous signaler une version enrichie de la Tablette de ‘Abd'l-Bahá, entourée de remarques et commentaires. Toujours aussi étonnant ! ;-)

Contact : pierre.spierckel@orange.fr




lundi 25 février 2019

nouvelle traduction provisoire

Le nouvel ouvrage des Écrits de Bahá'u'lláh Call of the Divine Beloved, comporte de nouvelles versions de textes mystiques qui furent traduits en anglais au début du vingtième siècle. Et notamment, The Four Valleys, habituellement publié avec Les Sept Vallées.
J'ai repris cette dernière version et vous propose ici la nouvelle version du texte de The Four Valleys d'inspiration soufie : Les quatre voies.


contactez : pierre.spierckel@orange.fr

mercredi 20 février 2019

« Prières et méditations »

Prayers and Meditations, compilation publiée en 1928 par Shoghi Effendi, contient de nombreux extraits de textes révélés par Bahá'u'lláh. Les prières sont réunies dans le livre de prières disponible à la librairie bahá'íe. Mais parmi les autres extraits, qu'on qualifiera de méditations, tous ne sont pas encore disponibles en français en traduction officielle.
La commission de traduction n'ayant pas le temps de s'y pencher, c'est une entreprise personnelle pour laquelle j'ai repris tous les textes en les travaillant selon ma compréhension des conseils donnés par les autorités bahá'íes et ceux qu'on apprend dans les formations pour traducteurs. Mon but était d'écrire une version française aussi bien écrite et agréable à lire que les textes anglais. Comme je m'y attendais, je n'y suis pas complètement parvenu et je projette de continuer à travailler ces textes et à mettre à jour ce livre numérique. Je mettrai les nouvelles versions éventuelles ici.
En attendant, je vous souhaite bonne lecture.
Contact : pierre.spierckel@orange.fr



dimanche 4 mars 2018